Drone Day

Auteur : ROMAN3D,

Un voyage imaginaire prend vie ! Découvrez les coulisses de la création d'une vidéo 3D fascinante.

« Drone Day »: Plongez au cœur de la création d’une œuvre visuelle captivante

Drone Day : Un voyage imaginaire prend vie ! Découvrez les coulisses de la création d’une vidéo 3D fascinante.

Processus de création

Odyssée d’un drone virtuel : Exploration de l’art de l’animation 3D

Un contre-la-montre pour un voyage immersif

Malgré un planning serré, la création de cette vidéo 3D s’est déroulée à un rythme soutenu. L’idée s’est concrétisée grâce à un storyboard précis, puis le processus de création s’est enclenché, poussé par l’échéance rapprochée.

Afin d’optimiser le temps de création, certains éléments ont été achetés sur des banques 3D. Cependant, ces éléments ont nécessité des retouches minutieuses pour s’intégrer parfaitement à l’univers de la vidéo.

 

Un bouquet hologramme pour une vidéo futuriste : Défi technique et esthétique relevé

Plutôt que de présenter un bouquet de fleurs réel comme prévu initialement, la vidéo a finalement adopté un bouquet de muguet sous forme d’hologramme. Ce choix s’explique par deux raisons majeures :

  • Des contraintes techniques : L’utilisation d’un bouquet physique aurait engendré des complications en termes d’animation.
  • Une esthétique futuriste : L’hologramme permettait d’explorer une dimension plus novatrice et en accord avec l’univers de la vidéo.

Des rendus 4K EXR pour une qualité optimale

 

Afin de concrétiser cette nouvelle vision, des rendus 4K au format « EXR » sans compression ont été réalisés. Ce format, bien que lourd en termes de stockage, offre l’avantage de conserver toutes les passes d’animation dans un seul fichier.

Trois animations distinctes ont été créées :

  • « Vidéo sans bouquet »
  • « Vidéo avec bouquet hologramme »
  • « Vidéo avec bouquet régénéré »

Le résultat : une vidéo captivante et futuriste

Cette approche créative a permis de surmonter les défis techniques tout en insufflant à la vidéo une esthétique originale et futuriste. Le bouquet d’hologramme, régénéré par le drone, s’inscrit parfaitement dans cet univers innovant et contribue à la réussite de la vidéo.

Rendu 3D : Contre la montre et les limites du matériel

 

Le défi du temps et de la puissance de calcul

 

Dans le domaine de l’animation 3D, le rendu est une étape cruciale. Il s’agit du calcul par ordinateur des images qui composent la vidéo finale. Cette étape exige une puissance de calcul importante pour générer les différentes images nécessaires au compositing.

 

Puissance de calcul limitée, délais serrés

 

Face à des délais serrés et aux limitations de mon PC, pourtant performant, une autre solution s’est avérée nécessaire pour le rendu des images.

 

Externaliser le rendu : un choix stratégique

L’utilisation d’une infrastructure de rendu déportée, appelée Renderfarm, était la meilleure option. Ces plateformes mutualisent la puissance de calcul de nombreuses machines, permettant un rendu rapide et efficace.

 

Pas de Renderfarm collaborative accessible

Malheureusement, l’option d’une Renderfarm collaborative comme Sheep-it n’était pas envisageable. En effet, cette solution nécessite d’avoir accumulé des crédits ou d’être bien classé sur la plateforme, ce qui n’était pas mon cas n’ayant jamais utilisé leurs services auparavant.

 

SheepIt : des rendus époustouflants en un temps record

 

Recours à une Renderfarm payante

 

Face à ces contraintes, j’ai dû me tourner vers une solution de rendu payante proposée par une Renderfarm professionnelle. Ce choix a permis de respecter les délais malgré les limitations techniques rencontrées.

 

Coût des Renderfarms payantes : une dépense à ne pas négliger

 

Il est important de souligner que le coût des Renderfarms payantes peut être assez élevé. Il est donc crucial d’optimiser ses rendus en amont et de prévoir une marge de crédit suffisante pour éviter une interruption du processus par manque de fonds.

Le compositing

Le compositing : L’art de sublimer votre vidéo

 

Le compositing, étape ultime de la création vidéo

Le compositing est l’étape finale de la production vidéo, celle où tous les éléments, filmés, animés, effets spéciaux et son, convergent pour créer l’image finale. C’est à ce stade que la magie opère et que votre vidéo prend vie.

Pour ce projet, deux logiciels ont été utilisés :

  • Nuke X (The Foundry) : Le leader incontesté du compositing haut de gamme dans l’industrie cinématographique.
  • After Effects (Adobe) : Un logiciel incontournable pour sa rapidité et sa flexibilité dans l’ajout d’effets.

Nuke X : Puissance et gestion de la mémoire

Nuke X s’est révélé être le choix idéal pour le compositing initial des différentes passes et du motion blur, élément gourmand en ressources. Sa capacité à gérer efficacement la mise en cache des compositions a permis de surmonter les contraintes liées à la taille des fichiers et à la fluidité de lecture.

After Effects : Rapidité et effets

After Effects, quant à lui, a été privilégié pour l’ajout d’effets plus rapides à travailler que sur Nuke. C’est grâce à lui que l’effet d’hologramme a pu prendre vie.

Les défis de la taille des fichiers

Le projet comportait des images EXR pesant chacune 232 Mo, pour un total de 241 images par séquence (en 24 images par seconde). Cela représentait un volume de données considérable, soit 55,9 Go par séquence, pour un total de 167,7 Go pour les 3 séquences à superposer.

Pour garantir une lecture fluide de la vidéo, le logiciel de compositing devait être capable de lire les images à une vitesse de 16,3 Go par seconde. Une tâche ardue que Nuke a pu relever grâce à sa gestion optimisée de la mémoire.

(le poids du projet complet est de 216 Go)

Adaptation aux formats vidéo

La dernière étape du compositing a consisté à adapter la vidéo aux différents formats : Story et Tiktok (1080 x 1920 px) et Youtube en 16:9 (1920×1080 px).

Mixage Audio

Le mixage audio : Donner vie à la bande sonore

Le son, élément clé de l’immersion

Le mixage audio joue un rôle crucial dans la production vidéo, insufflant vie et émotions à l’image. Pour ce projet, le logiciel Adobe Audition a été utilisé pour assembler et peaufiner les éléments sonores.

Des sons méticuleusement sélectionnés

 

Les éléments audio proviennent d’une banque de sons de haute qualité, soigneusement sélectionnés pour correspondre à l’univers et à l’ambiance de la vidéo. Ces sons ont ensuite été acquis via des plateformes audio dédiées.

Un travail minutieux pour une symbiose parfaite

Chaque son a été méticuleusement découpé, modifié et remixé dans Adobe Audition afin de s’intégrer parfaitement à l’animation vidéo. Différents effets ont été appliqués pour enrichir la bande sonore et créer une expérience immersive.

Mixage stéréo avec spatialisation

Le mixage final a été réalisé en stéréo, avec un effet de spatialisation pour une meilleure répartition des sons dans l’espace auditif. Pour profiter pleinement de la richesse et des nuances de la bande sonore, le visionnage avec un casque audio est fortement recommandé.

Un voyage au cœur de la création 3D : Sueurs froids et victoires inattendues

Par-delà le rendu impeccable, la création d’une vidéo 3D est une aventure semée d’embûches. Loin des paillettes du produit fini, c’est un marathon où la rigueur et la patience sont vos meilleurs alliés. Pour ce projet, nous nous sommes lancés avec passion dans ce défi, non sans quelques moments de panique face aux caprices de Blender !

Car oui, les logiciels 3D ont un petit côté « Gremlins ». Crashs intempestifs, messages d’erreur énigmatiques… autant de pièges qui parsèment le chemin du réalisateur 3D. Mais au lieu de nous décourager, ces obstacles ne font que renforcer notre détermination. Chaque bug vaincu est une victoire arrachée, chaque défi relevé nous rapproche un peu plus de la ligne d’arrivée.

C’est là que réside la magie (et parfois la folie) du travail en 3D. C’est un combat acharné qui exige de la persévérance et de l’ingéniosité à toute épreuve. Et quelle satisfaction intense de voir enfin notre vision prendre vie sur l’écran, après des heures de labeur acharné !

Alors, la prochaine fois que vous visionnerez une vidéo 3D, ayez une pensée pour les passionnés qui se cachent derrière. Ces guerriers du pixel n’hésitent pas à se frotter aux bugs et aux défis techniques pour donner vie aux concepts les plus fantastiques.

N’hésitez pas à nous poser des questions sur les coulisses de ce voyage extraordinaire !

Plus d’articles

Baby Shark 3D

Baby Shark 3D

Baby Shark 3D : de l’idée à l’animation, explorez le processus créatif derrière la vidéo 3D de Baby Shark et ses secrets de fabrication.

lire plus
Objet Hybride

Objet Hybride

Un objet hybride, ça vous parle ? Découvrez un projet qui suscite le questionnement : un objet 3D innovant avec un côté rétro captivant.

lire plus
Souris 3D

Souris 3D

La réalisation de ce projet s’est déroulée en plusieurs étapes. Le but étant de créer un personnage 3D animé pour une production sous le soft Maya.

lire plus

Pin It on Pinterest

Shares
Share This