Les métiers du numérique : quelle place pour le graphisme ?

Auteur : ROMAN3D,

GRAPHISME

Loin d’être juste un métier, le graphisme est un art, celui de faire passer un message en peu de mots et beaucoup de couleur et d’images.

Dans un monde en perpétuelle évolution, certaines réalités et habitudes changent. Ainsi, avec l’avènement du numérique, les notions de publicité, de campagne et de vente tendent à devenir purement virtuelles. Mais qui dit publicité, dit image, marque et identité visuelle d’une entreprise, d’une organisation. Derrière cela, on trouve un ou des graphistes qui par leurs savoir-faire, s’assurent de faire passer des messages, de rendre visible des produits et services sur ce vaste réseau qu’est Internet. Loin d’être juste un métier, le graphisme est un art, celui de faire passer un message en peu de mots et beaucoup de couleur et d’images. Cet article est totalement dédié à ce métier. Si vous voulez donc en savoir plus sur ces héros de l’ombre du numérique, c’est ici et maintenant.

 

Mais, qu’est-ce que le graphisme ?

 

D’abord, on ne peut parler des professionnels du métier sans parler du métier lui-même d’abord. Ainsi, avant de nous aventurer sur le terrain des graphistes, il est important de savoir ce que leur métier signifie et en quoi il consiste. Donc, le graphisme dans sa définition, peut être considéré comme une discipline qui consiste dans un premier temps en la création d’éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, logos, chartes graphiques, etc.).

Puis, s’ensuit alors la sélection de ces éléments graphiques en vue de les utiliser pour en faire un ou des objets de communication. Alors, le graphisme est, de façon plus simple, l’art ou la manière de faire passer un message, de faire une représentation. Et, bien sûr, le designer graphique est le professionnel qui est tenu de donner corps à ses éléments graphiques.

Même si l’avènement des nouvelles technologies à notre siècle fait connaître ce métier sous un nouveau jour, ses origines sont très lointaines. En effet, les origines du graphisme remonteraient à bien des années avant Jésus-Christ, les peintures de la grotte de Lascaux étant déjà les premiers vestiges de ce dernier. Donc, c’est pour dire que cette forme de communication était l’une des toutes premières de notre espèce.

Comment devenir designer graphique ?

Car, comme pour tout métier respectable, pour devenir « designer graphique« , il faut bien évidemment suivre une formation appropriée. Premièrement, pour devenir designer graphique, sont nécessaires une attestation d’études collégiales (AEC), un diplôme d’études collégiales (DEC) ou un baccalauréat (STD2A de préférence). Deuxièmement, à tous ces diplômes, doit s’ajouter les capacités d’imagination, de conception et de communication qui sont des facteurs clé pour faire passer un message avec peu de mots.

Par ailleurs, il existe de nos jours, de nombreuses écoles et instituts qui forment les designers. Parce que ces formations sont bien évidemment diplômantes. Comme diplôme, nous avons par exemple le BTS communication visuelle (Bac+2), la licence pro communication visuelle (Bac+3) ou encore le mastère spécialisé graphisme (Bac+5 et plus).

En effet, ces diplômes sont délivrés soit par les écoles d’arts, les écoles du design, les écoles de l’internet ou bien d’autres. Aussi, chacune d’elles proposent un cursus approprié afin de former des professionnels compétents capables de répondre aux besoins sans cesse grandissant du marché.

Donc, dans quel secteur peut intervenir un designer graphique ?

 

Enfin, selon l’orientation qu’il aura donnée à sa formation, le graphiste pourra intervenir dans plusieurs secteurs. ’un de ses secteurs est celui de la publicité. De sucroît, ce secteur comprenant la Stratégie de marque et le packaging (conditionnement, emballage et design d’un produit), le design corporate (recherche de noms, création de logos…) ou encore l’architecture commerciale (design des points de vente).

Et, le graphiste gagne t’il correctement sa vie ?

Par conséquent, on peut se demander, à juste titre si le graphiste gagne bien sa vie. En effet, oui. En revanche, le métier de graphiste nourrit bien son homme. Car le graphiste peut être salarié dans une agence de publicité ou de communication, un studio de création, une maison d’édition ou le service communication d’une entreprise. Mais, il peut aussi travailler en tant que free-lance. Dans chacun de ses cas de figure, le salaire mensuel brut moyen tournerait autour de 1900 €.

Donc, pour conclure

 

Donc, en résumé, le graphisme ne date pas de notre époque. En effet, il était déjà présent bien avant l’avènement de notre ère, celle de « l’Homme moderne ». Alors, avec le développement des nouveaux outils de communication, le graphisme devient alors très présent et dans presque tous les secteurs. Or, pour exercer ce métier, il faut répondre à un certain nombre de critères. Et, il faut également suivre la formation appropriée. De surcroît, des écoles spécialisées existent et permettront à ceux qui le désirent de devenir des professionnels aguerris des métiers du graphisme. Parce que, loin d’être juste un passe-temps ou une activité secondaire, le métier de graphiste est un métier à temps plein qui bénéficie d’une bonne rémunération.

Plus d’articles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This