Quel futur pour les médias papier ?

Auteur : , BertrandMarketCo

MARKETING | PRESSE

Quel futur pour les médias papier ? C’est une question fréquemment posée !

Quel futur pour les médias papier ?

En effet, c’est une question fréquemment posée par ceux qui n’ont aucune expérience dans la publicité ou le secteur de la presse en général. Alors, la réponse varie selon la personne à qui vous demandez. Mais le consensus est que l’avenir réside dans le numérique. Ainsi, les modèles publicitaires des médias papier ne fonctionnent tout simplement pas à l’ère d’Internet. 

La numérisation des médias papier

quel-futur-pour-les-medias-papier

Néanmoins, l’imprimé peut survivre dans un monde numérique, mais seulement tant qu’il est capable de rester pertinent. Or, la majeure partie de l’industrie de la presse écrite se tourne vers la distribution en ligne et le partage de contenu entièrement numérique. Le support papier est délaissé. Car, il existe même des publications magazines imprimées qui sont vendues en ligne sous forme de livres électroniques. Alors, cela signifie que l’avenir de la presse écrite est presque entièrement numérique.

 

Pourquoi donc ? Car beaucoup d’argent a été dépensé dans la création de sites web pour les médias dès la fin des années 1990 et dans l’hybridation du modèle économique. Donc, presque tous les grands journaux et magazines ont développé une présence en ligne. La plupart s’y sont mis précocément. Mais, la défiance de la presse en ligne n’est pas tant due au changement de support qu’aux possibilités offertes par le numérique.

 

En fait, aujourd’hui, il existe des centaines de sites Web consacrés à la publication d’articles, de mises à jour et de toute forme d’information que les médias ont besoin de vendre à leurs lecteurs. Donc, sans aucun doute, la presse écrite fera toujours partie de la hiérarchie de l’information.

Mais la publicité en ligne n’est pas assez rentable

Par conséquent, le problème des médias en ligne, c’est qu’ils sont souvent partis du principe qu’il fallait offrir le contenu pour qu’il soit bien référencé sur Google et qu’il attire de nombreux visiteurs. Ainsi, le client n’est plus le lecteur, mais l’annonceur. Alors, le lecteur devient même le produit puisque c’est au plus il y a de visiteurs, que le site facture plus cher ses publicités display.

 

Néanmoins, la première bulle Internet au début des années 2000 est venue du mirage qu’avait représenté le display qui est en réalité pas assez rentable. En conséquence, de nombreux médias ont renoncé à se digitaliser, ou ont subi d’importantes pertes économiques, allant même jusqu’à la faillite.

L’information en ligne n’est plus le monopole d’une poignée de médias

Par ailleurs, autre phénomène qui a fait très mal aux médias, c’est que le numérique a transformé chaque citoyen en média. Ainsi, vous n’avez plus le monopole de l’information en tant que journaliste. Tout le monde peut se filmer sur son propre site web ou sur un réseau social. En effet, créer son propre média n’a jamais été aussi peu cher. Au final, les médias traditionnels représentant avant tout une marque dont il convient de préserver l’image.

Le cas très spécifique de la presse locale

roman3d veille digitale web site numérique surveillance entreprise marketing

Mais qu’en est-il de la presse écrite locale ? Comment survivra-t-elle dans un monde où chaque personne utilise le Web dans son quotidien ? La vérité est que la plupart des journaux et des magazines se tournent vers des supports en ligne, y compris les journaux de la presse quotidienne régionale, longtemps vus comme le symbole de la proximité. Mais l’avenir de la presse écrite n’est peut-être pas si sombre.

Le retour du journalisme web pour un contenu unique

L’une des raisons pour lesquelles les journaux et les magazines en ligne survivent est peut-être parce qu’ils offrent un contenu unique. Dans un monde où tout est à portée de clic, un contenu de qualité devient de plus en plus difficile à trouver. Même les publications imprimées se sont tournées vers les magazines en ligne et le podcast comme sources de nouveau contenu. Cela donne aux éditeurs d’imprimés une chance de se différencier de la foule. Lorsque les consommateurs recherchent des informations spécifiques, le Web  est généralement le meilleur endroit pour les trouver.

Le marketing numérique pour rentabiliser les contenus digitaux

roman3d veille digitale web site numérique surveillance entreprise marketing

Mais, pour certaines entreprises, l’avenir pourrait être le marketing numérique, qui permet la commercialisation de produits ou de services sans les formes traditionnelles de publicité imprimée. Car, ce type de marketing permet aux entreprises de faire la publicité de leurs produits d’une manière difficile à faire avec la publicité traditionnelle. Avec le marketing numérique, une entreprise n’a pas besoin de dépenser des milliers de dollars pour des spots télévisés, des publicités à la radio ou même des coupons et d’autres types de promotions en magasin.

 

Ainsi, les technologies de retargeting, de co-branding, de netlinking permettent de dépasser le stade du display, qui constitue justement le premier pas de la publicité en ligne.

Les limites de la publicité relancent l’abonnement

De nombreux sites Web apparaissent un peu partout. Ils sont libres d’utilisation et permettent aux utilisateurs de publier à peu près n’importe quoi – des histoires courtes, des blogs, des liens, des photos. Parce que ces sites sont souvent soutenus par de la publicité, ils peuvent se permettre d’offrir une variété de contenus et de toucher un large public. Cela pourrait être un gros avantage pour les entreprises qui ont besoin d’attirer un public.

 

Cela dépend vraiment du type d’avenir dont une entreprise a besoin. Si l’entreprise a besoin d’un large public et de taux de conversion élevés, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. S’il souhaite uniquement attirer un créneau particulier de son marché cible, le paiement par article ou le business model de l’abonnement semble plus approprié.

 

Des journaux d’investigation ont réussi ainsi à financer leur indépendance. On pense forcément à Médiapart qui est aujourd’hui devenu le média de référence en matière d’investigation en ligne. Mais, on peut penser à d’autres supports plus spécialisés, dans le secteur de la défense notamment.

Face au tout-numérique : le retour en grâce du média papier

Donc, dans l’ensemble, l’avenir de la presse écrite n’est pas si sombre. Bien que les journaux aient connu des moments difficiles ces dernières années, ils ont toujours existé et continuent de fournir des nouvelles et des informations. Mais, à une époque où tout change si rapidement, il est réconfortant de savoir qu’un média imprimé sera toujours là. Parce que, c’est un investissement qui peut sembler fou, mais certains y croient encore.

 

Cependant, à vrai dire, le nombre d’intermédiaires dans la diffusion des médias papier est ce qui bloque le plus le développement de ce secteur. Concrètement de quoi s’agit-il ? Soit, vous êtes abonnés à un média, et dans ce cas, il est livré directement du journal à votre boîte aux lettres.

 

Donc, soit vous l’achetez en kiosque et dans ce cas, il est vendu au même prix, mais avec une marge très réduite pour le titre que vous achetez. Car le distributeur (le kiosque) et la messagerie de presse viennent rogner sa marge.

 

Kinsta site infogéré serveur web l'hébergement services dédiés

Plus d’articles

Pin It on Pinterest

Shares
Share This